Le vilain petit canard : revue rétro


Les œufs d’une mère canard sont prêts à éclore, mais alors qu’elle a plusieurs petits canetons, il y en a un qui n’a pas l’air tout à fait normal dans le court métrage de 1939 des Walt Disney Animation Studios, « The Ugly Duckling ». Le jeune poussin ne ressemble pas aux autres canards et ne parle pas comme eux, alors il se sent exclu. Il essaie de trouver sa voie avec différents oiseaux avant de se retrouver finalement avec des poussins qui lui ressemblent et qui parlent comme lui lorsqu’il est découvert par une mère cygne et ses poussins. Il apprend qu’il a peut-être été un vilain petit canard, mais qu’il a toujours été un beau cygne.

C’est une version intéressante du conte de fées classique. Tout d’abord, les poussins du cygne ne sont pas laids. Personnellement, j’ai trouvé que le cygne était dessiné plus joliment que les canetons. Je ne dis pas qu’aucun des canetons n’était laid, mais du point de vue de l’animation, les cygnes étaient plus beaux. Et bien que le film raconte essentiellement le conte de fées, certaines libertés créatives ont été prises pour que l’histoire appartienne à Disney et pour raconter quelque chose qui fonctionne probablement mieux pour le média. Certaines choses racontées dans les livres et les histoires ne peuvent pas être traduites en animation ou en prises de vue réelles, et c’est bien ainsi. C’est formidable de voir un créateur trouver un moyen de faire fonctionner l’histoire, même s’il doit faire quelques changements en cours de route.

Cette histoire n’a jamais été une de mes préférées. Enfant, je n’ai jamais compris comment un œuf de cygne avait donné naissance à un canard et je ne sais toujours pas comment cela s’est passé ici. Je comprends qu’une grande partie de l’histoire est que le cygne ne s’intègre pas en tant que caneton, mais une fois qu’il réalise qu’il est un cygne, il trouve sa place dans le monde. C’est une belle morale, mais l’histoire ne m’a jamais touchée. Je l’ai entendue plusieurs fois de la maternelle au CM2, alors peut-être que j’étais trop accroché à l’aspect biologique, peut-être que je l’ai tellement entendue quand j’étais enfant qu’elle est devenue automatique au lieu d’être poignante. Bien que je sois d’accord avec la morale de l’histoire, elle ne m’a tout simplement pas touchée.

C’est un court-métrage magnifiquement animé qui raconte une histoire que beaucoup d’entre nous ont entendue au fil des ans. Il raconte bien l’histoire et transmet clairement le message malgré l’absence de dialogue. C’est bien. J’espère que les autres qui le verront finiront par l’aimer.

Classement : 2,5 étoiles

Qu’avez-vous pensé de « Le vilain petit canard » ?