Interview de Cruella de Disney : Emma Stone et Emma Thompson


Emma Stone et Emma Thompson jouent dans le film Cruella de Disney les rôles de Cruella et de la Baronne, deux créatrices de mode rivales qui n’ont pas forcément les meilleures relations. Ces deux actrices chevronnées font un travail fantastique pour donner vie à leurs personnages, et dans cette interview, elles discutent de cela, ainsi que des incroyables costumes qu’elles ont dû porter. Thompson a même plaisanté en disant que « les robes l’ont usée » en parlant d’elles, car bien que magnifiques à l’écran et en personne, elles sont assez compliquées à mettre et à enlever.

Les deux Emmas ont déclaré que c’était autre chose d’enfiler ces vêtements, et que les tenues ont nécessité toute une équipe. « Il y avait des gens qui tiraient sur des cordes. Faire pipi était difficile et nécessitait une équipe », explique Thompson, tandis que Stone rit et secoue la tête en signe d’approbation. Ils se trouvaient dans des remorques séparées pour le maquillage, la coiffure et les costumes, puis se réunissaient sur le plateau. Lorsqu’ils arrivaient sur le plateau, ils avaient tellement de choses à apprendre sur leurs apparences respectives qu’ils marchaient les uns autour des autres comme s’ils regardaient des œuvres d’art. Et honnêtement, c’est le cas. De haut en bas, ils sont magnifiques dans chaque scène. Stone ajoute que les robes étaient toutes assez structurées et créaient des formes très intéressantes.

Stone admet que jouer Cruella est très amusant, et même si elle franchit certaines limites qu’elle ne franchirait pas elle-même, elle préfère de loin le monde de Cruella à celui d’Estella. Dans le Cruella de Disney, Estella et Cruella prennent le même corps, mais ce sont deux personnes très différentes. La jeune Estella apprend à embrasser la Cruella qui est en elle, et c’est ce que Stone a eu le plus de plaisir à faire. Lorsqu’elle a obtenu le rôle de Cruella, c’était il y a six ans, et l’attente pour faire le film a été très longue. « C’était un processus d’environ quatre ans et différents scénaristes et différentes choses ont été apportées à la table. On avait vraiment l’impression qu’on ne ferait peut-être jamais le film de Cruella, même si c’est un personnage tellement amusant et intéressant. » Après avoir exploré de nombreuses options, le choix s’est porté sur une Cruella des années 1970, et Craig Gillespie et Tony McNamara ont rejoint le projet. C’est à ce moment-là que Stone a été frappée et qu’elle a été très excitée, et elle dit que c’était incroyable.

Quant à Thompson, elle affirme avoir demandé à jouer une bonne méchante depuis un moment déjà, et a donc été ravie d’être choisie pour incarner la Baronne. Elle dit en plaisantant que ce n’était pas difficile pour elle de jouer quelqu’un d’aussi méchant, et que son mari dirait même qu’il n’y avait pas besoin de jouer la comédie. Mais plus sérieusement, elle était heureuse d’explorer le côté sombre d’un personnage féminin, car trop souvent, on ne leur permet pas d’aller aussi loin. Le fait de le voir dans un film de Disney est néanmoins surprenant et excitant. Mme Thompson ajoute que ce qui rend son personnage si unique, c’est son engagement envers sa propre créativité, quels que soient les sacrifices qu’elle doit faire pour l’obtenir. Une chose qui peut être très difficile pour elle, mais qui est aussi très admirable.

Que serait un film de Cruella sans les chiens ? Les deux actrices s’extasient sur les animaux acteurs, et sur leur gentillesse. Ils avaient tous leurs petites croix marquées sur le plateau et lorsqu’on leur demandait de retourner marquer, ils s’avançaient et se tenaient exactement là où ils devaient être. Thompson apprécie le fait que le film comporte très peu d’images de synthèse et que tout soit réel, mais Stone admet que ce sont les chiens qui ont nécessité le plus d’images de synthèse. Pourquoi ? Parce qu’ils sont si gentils qu’ils avaient besoin d’aide pour avoir l’air méchant. « Le chien d’Estella, Buddy, dont le vrai nom est Bobby, je pense sincèrement que c’était le chien le plus mignon et le plus doux que j’ai jamais connu dans ma vie, et j’ai beaucoup de chiens. Ça veut dire quelque chose », dit Stone.

Sans vouloir en dire trop sur le film, Cruella et la Baronne se prennent la tête lorsqu’elles essaient de se devancer l’une l’autre à maintes reprises lors des arrivées sur le tapis rouge. La baronne est déterminée à détruire ses concurrents, au lieu de les laisser la rendre meilleure. « Elle apparaît et se présente comme une personnalité très forte, mais en fait, bien sûr, elle est très faible et contient les graines inévitables de sa propre destruction, parce qu’elle ne peut pas reconnaître le talent chez une autre personne. Ainsi, lorsqu’elle voit enfin quelqu’un qui est non seulement talentueux, mais aussi plus talentueux qu’elle, et plus jeune et plus beau qu’elle, elle trouve cela très difficile ». Thompson dit de son personnage, avant de plaisanter en disant qu’elle ressent la même chose pour Stone dans la vraie vie. Un commentaire qui a fait lever les yeux au ciel et sourire Stone, ce qui montre à quel point ces deux-là s’entendent bien en personne, même si leurs personnages ne le font pas à l’écran.

A propos de Cruella

La lauréate de l’Academy Award® Emma Stone (« La La Land ») est la vedette de « Cruella » de Disney, un tout nouveau long métrage en prise de vue réelle sur les débuts rebelles de l’une des méchantes les plus célèbres – et les plus à la mode – du cinéma, la légendaire Cruella de Vil. « Cruella », qui se déroule dans le Londres des années 1970 en pleine révolution punk rock, suit une jeune arnaqueuse nommée Estella, une fille intelligente et créative déterminée à se faire un nom avec ses créations.

Elle se lie d’amitié avec deux jeunes voleurs qui apprécient son goût pour la malice, et ensemble, ils parviennent à se construire une vie dans les rues de Londres. Un jour, le flair d’Estella pour la mode attire l’attention de la baronne von Hellman, une légende de la mode au chic ravageur et à la haute couture terrifiante, interprétée par Emma Thompson, deux fois oscarisée (« Howards End », « Sense &amp ; Sensibility »). Mais leur relation déclenche une série d’événements et de révélations qui amèneront Estella à embrasser son côté méchant et à devenir une Cruella tapageuse, à la mode et avide de vengeance.

Cruella sortira simultanément dans les salles de cinéma et sur Disney+ avec Premier Access pour un coût supplémentaire unique le vendredi 28 mai.