Disney+ ne parvient pas à atteindre son quota de contenu européen


Pour que les principaux services de streaming américains comme Netflix, Amazon et Disney+ puissent opérer en Europe, ils doivent consacrer 30 % de leur production à des émissions de télévision et des films réalisés en Europe.

Selon de nouvelles données de Analyse de l’ampérage, Disney+ ne parvient toujours pas à atteindre l’objectif de quota de 30 % et oscille actuellement autour de la barre des 10 % de contenu européen, mais crée 60 productions locales d’ici 2024, car elle continue de travailler avec des créateurs exceptionnels et des producteurs premium dans le cadre de l’engagement de la société à sourcer, développer et produire des productions originales en Europe. Ces nouvelles productions originales comprennent des émissions comme « Oussekine » et « Weekend Family ». Cela s’ajoute à la création par Disney de nombreuses autres séries en Europe, notamment « Willow », « Andor », et aussi la deuxième saison de « Loki ».

D’autres contenus sont également créés en Europe pour Disney, notamment la récente série « Pistol », ainsi que la prochaine série de FX, « The Full Monty », et de nombreux films ont des scènes tournées en Europe, comme « … ».Black Widow », « The French Dispatch » et « The Last Duel ».

Disney+ a également essayé d’augmenter la quantité de contenu créé en Europe en accordant des licences pour de nombreux films et émissions, tels que « It’s A Sin », « Paddington » et « Killing Eve », afin d’atteindre le quota.

Le récent rapport indique que Netflix a atteint ou dépassé les quotas requis de 30% de contenu local sur les principaux marchés européens. Le Royaume-Uni et l’Irlande sont légèrement à la traîne avec 27 % des titres européens, de même que la France, la Belgique et la Suisse, qui sont légèrement en dessous de la barre des 30 %.

Selon M. Ampere, le service britannique de Netflix devrait ajouter 408 titres européens ou supprimer 953 titres non européens pour respecter le quota. C’est la raison pour laquelle Netflix et Disney+ ont accordé de nombreuses licences pour des films et des émissions, souvent sur une base non exclusive, afin d’augmenter leur offre européenne.

Amazon a déjà dépassé la barre des 30% en Allemagne, en Suisse et en Italie, et se situe aux alentours de 27% au Royaume-Uni, ses autres marchés variant de 16% à 28%. Pendant ce temps, HBO Max a déjà dépassé les 25% de son contenu créé en Europe.

Guy Bisson, directeur de recherche chez Ampere Analysis.

 »Tranquillement, pendant que personne ne regardait, Netflix a augmenté la proportion de titres de son catalogue qui sont européens au point que le respect de la nouvelle réglementation sur les quotas ne devrait pas avoir d’impact négatif sur son activité régionale ».

Nous allons probablement voir beaucoup plus de contenu original créé à travers l’Europe pour Disney+ dans les années à venir, mais nous nous attendons également à voir beaucoup plus de contenu sous licence disponible sur Disney+ à travers l’Europe, provenant de créateurs tiers, pour augmenter ces chiffres.

Aimeriez-vous voir plus de contenu européen sur Disney+ ?